L’haptonomie – la science de l’affectivité – observe les études et explore le comportement humain dans les interactions sociales et les relations affectives.

La personne humaine est considérée dans son ensemble. L’haptonomie prouve que les hommes, dans notre monde trop rationalisé, ont effectivement perdu de plus en plus la disposition à l’égard des facultés fondamentales des contacts affectifs-confirmatifs interhumains. Ils sont restés sous-développés, sont devenus atrophiés ou calleux, voire totalement perdus.

L’haptonomie montre comment les développer et les amener à leur plein potentiel.

Le concept d’haptonomie est dérivé de la conjonction du terme grec classique hapsis, qui signifie toucher, sens, sensation, tact et du mot nomos qui signifie loi, règle et norme.
Hapto, du verbe haptein signifie : Je touche, je réunis, j’établis une relation, je m’attache (moi-même) à… et au sens figuré : j’établis (tacitement) un contact de manière à rendre sain (faire corps), à confirmer (l’autre personne dans son existence).
La confirmation de l’autre, dans son existence rationnelle ainsi que dans le Bien que cette autre personne représente ou peut représenter, est un aspect fondamental de l’approche haptonomique.

Dans notre culture actuelle de conseil et de soins médicaux professionnels, il y a une tendance croissante à professionnaliser les professionnels de soins par le biais de protocoles. Ainsi, le type de soins dont le patient a besoin n’est plus pris en compte. Le protocole établit le traitement, nous protège contre les plaintes et les réclamations d’assurance, et si nous ne respectons pas le protocole, cela aura certaines conséquences.

 

L’haptonomie est une approche centrée sur la personne individuelle sur la base de laquelle on peut obtenir une compréhension instinctive de la façon dont une personne perçoit la vie et sur laquelle se fondent les motivations de son comportement.

 

C’est en quelque sorte un voyage de découverte que le patient peut faire dans le cadre d’un contact de confiance, dans une proximité intime, où un échange peut avoir lieu des expériences intérieures. Dans un tel contact, l’implication personnelle et la manière dont le conseiller est présent sont d’une importance essentielle. Dans une telle relation, le conseiller agit comme une personne, c’est-à-dire comme quelqu’un qui est responsable et peut supporter les conséquences de ses actes, qui peut être présent, qui est lui-même et perçu comme fiable.

 

C’est un appel à la croissance personnelle qui est également fortement encouragé dans l’approche de l’haptonomie authentique. De cette façon, la relation thérapeutique qui inclut un contact psycho-tactile peut créer une opportunité de croissance personnelle et de développement personnel du patient.

 

Dans notre vie et dans le monde qui nous entoure, nous participons à une multitude de contacts et d’interactions où il y a une confrontation permanente, que nous prenions ou non consciemment des décisions personnelles ou que nous formulions ou non des points de vue. Dans la société actuelle, axée sur la production et dont l’éducation vise spécifiquement l’adaptation, il n’est pas si évident d’écouter ce que nous ressentons et percevons au fond de nous-mêmes et de prendre les décisions qui sont importantes pour nous et qui nous conviennent. Ce n’est que trop souvent que nous sommes enclins à prendre des décisions sur la base de ce que nous pensons que notre environnement, par exemple les parents, les enseignants, etc. attendent de nous ou semblent désirables. Il n’est pas facile d’écouter ce qui est important pour nous-mêmes lorsque nous avons appris dès notre plus jeune âge qu’il est important de répondre aux attentes et aux exigences de notre environnement. Prendre des décisions sur la base de ce que l’on attend de nous peut être une chose tellement naturelle que beaucoup de gens pensent en fait que c’est la bonne chose à faire et organisent leur vie en conséquence. Les décisions qui sont prises sur la base de ce que nous pensons être la bonne chose à faire ou parce que nous pensons que c’est ce que l’on attend de nous peuvent être une cause importante de troubles dans notre fonctionnement et notre bien-être personnels, car nous ne basons pas ces décisions sur notre opinion (perception) et nous nous ignorons donc systématiquement. Une personne peut souffrir de troubles parce qu’elle ne sait pas ou n’écoute pas ce qu’elle veut vraiment faire, parce qu’elle n’ose pas ou ne peut pas prendre d’initiative, ou parce qu’elle veut seulement faire le bien et a du mal à recevoir des autres. Dans les situations plus graves, cela peut se traduire, par exemple, par une peur de l’échec ou même par des symptômes de nature dépressive. Dans la société, qui se concentre en particulier sur l’effet et la performance, nous avons de nombreux contacts dans nos interactions quotidiennes les uns avec les autres, comme indiqué précédemment. Cependant, il s’agit souvent de contacts fonctionnels, par exemple l’expression de l’appréciation de l’autre par une tape dans le dos en récompense d’un résultat final positif. L’haptonomie ne se concentre pas vraiment sur cette forme de contact fonctionnel, mais plutôt sur le contact émotionnel qui affecte tout notre être. Ces contacts affectifs déterminent en particulier l’épanouissement et le bien-être personnel des personnes.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)